Prendre la parole en public


Source de stress, la prise de parole en public peut être un exercice paralysant. Pour certain, la glossophobie - la peur de prendre la parole devant un auditoire plus ou moins grand- se manifeste par des tremblements du corps, la transpiration excessive, la nervosité, la gorge serrée, le souffle court, le rougissement..

Et pourtant ils ne sont pas seuls, selon une statistique du N.H.I ( National Heath Institute de 2016 )

74% d'entre nous souffrent de cet état d'anxiété.

Vous faites partis de ces 74 %?

Ne vous inquiétez pas, la sophrologie vous donne des outils pour utiliser le bon stress pour canaliser votre peur et en faire une force .

Et puis, laissez derrière vous les souvenirs désagréables de votre propre et si dur jugement envers vous même ainsi que les réflexions pas très judicieuses de moqueurs.

Reprenez le contrôle de vous même et ancrez-vous solidement comme un arbre à ses racines où rien ne pourra vous déstabiliser.

Comment ?

En s'entrainant à se relâcher en conditionnant son corps à la relaxation

En apprenant à lâcher ses croyances négatives ou pensées limitantes

En apprenant à se calmer pour se préparer physiquement et mentalement

En apprenant à se maitriser physiquement et émotionnellement par la respiration

En apprenant à se mettre en scène en se visualisant


Pour que le trac des prises de paroles se transforme en une belle énergie

Découvrez ces outils utiles pour la vie.


Je modifierais alors légèrement une citation de Christophe André :

" Chaque fois que l'on pose un acte de tendresse, d'affection et d'écoute envers soi- même , on modifie un tout petit peu notre avenir dans le bon sens ."


Oriane de Buttet, sophrologue

orianedebuttet-sophrologue.fr

  • Black Facebook Icon
  • Oriane Camille de Buttet Sophrologue
  • Oriane Camille de Buttet Sophrologue